Oeuvres complètes - psychanalyse - vol. V : 1901 par Sigmund Freud

December 13, 2018

Oeuvres complètes - psychanalyse - vol. V : 1901 par Sigmund Freud

Titre de livre: Oeuvres complètes - psychanalyse - vol. V : 1901

Auteur: Sigmund Freud

Broché: 480 pages

Date de sortie: September 28, 2012

ISBN: 2130580491

Éditeur: PRESSES UNIVERSITAIRES DE FRANCE - PUF

Télécharger Lire En Ligne

Sigmund Freud avec Oeuvres complètes - psychanalyse - vol. V : 1901

Oeuvres complètes - psychanalyse - vol. V : 1901 par Sigmund Freud a été vendu pour EUR 35,00 chaque copie. Le livre publié par PRESSES UNIVERSITAIRES DE FRANCE - PUF. Il contient 480 le nombre de pages. Inscrivez-vous maintenant pour accéder à des milliers de livres disponibles en téléchargement gratuit. L’inscription était gratuite.

Les deux premiers textes qui composent le tome V des OCF-P viennent à la suite de L'interprétation du rêve. Freud y portait déjà un certain intérêt à la « valeur prophétique » et à la « signification occulte » du rêve, pour les dénoncer. On retrouve cet intérêt dans Sur la psychopathologie de la vie quotidienne, sous la forme de la critique menée contre la superstition au nom du déterminisme psychique. En 1900, dans l'année qui suit la publication de Traumdeutung, Freud, occupé à rédiger simultanément Du rêve et Sur la psychopathologie de la vie quotidienne, donne un nouveau tour à son travail : il s'agit maintenant de faire valoir la continuité entre le monde nocturne et le monde diurne, entre cette « seconde vie » qu'est le rêve, pour reprendre les mots de Nerval, et la vie de tous les jours (Alltagsleben), cette « vie quotidienne » où l'inconscient se manifeste concrètement dans une série de petits ratages, à commencer par l'oubli de noms. En janvier 1901, l'année où paraissent ces deux textes, Freud a également rédigé une première version du cas Dora, intitulée de manière significative « Rêve et hystérie », afin de souligner, là encore, la parenté entre le rêve et le symptôme névrotique. Mais la publication en sera différée jusqu'en 1905, comme si Freud voulait garder en réserve la part la plus difficile de sa recherche, la part psychosexuelle, et privilégier d'abord, avant de livrer au public le cas Dora et les Trois essais sur la théorie sexuelle, un versant plus accessible de son oeuvre.