Pas de pardon à Locronan: Une enquête de Paul Capitaine (Enquêtes & Suspense) par Bernard Larhant

August 18, 2018

Pas de pardon à Locronan: Une enquête de Paul Capitaine (Enquêtes & Suspense) par Bernard Larhant

Titre de livre: Pas de pardon à Locronan: Une enquête de Paul Capitaine (Enquêtes & Suspense)

Auteur: Bernard Larhant

Broché: 285 pages

Date de sortie: July 26, 2017

Éditeur: Editions Alain Bargain

Télécharger Lire En Ligne

Bernard Larhant avec Pas de pardon à Locronan: Une enquête de Paul Capitaine (Enquêtes & Suspense)

Pas de pardon à Locronan: Une enquête de Paul Capitaine (Enquêtes & Suspense) par Bernard Larhant a été vendu pour £4.99 chaque copie. Le livre publié par Editions Alain Bargain. Il contient 285 le nombre de pages. Inscrivez-vous maintenant pour accéder à des milliers de livres disponibles en téléchargement gratuit. Le livre disponible en PDF, epub, audiobooks et beaucoup plus de formats. L’inscription était gratuite.

Pourquoi Locronan lui en veut-elle ?

Quel délit avait pu commettre Anne pour se voir rejetée de Locronan à vingt ans et victime d'un sabotage criminel lors de son retour au pays, près de trente années plus tard ? Ami de la victime qui s'apprêtait à lui révéler les faits, Paul Capitaine se joint, avec Sarah, aux investigations des gendarmes locaux. Sous les giboulées de mars, Locronan révèle sa face obscure ; les vieilles légendes ressurgissent, les habitants jouent le mutisme, le climat devient pesant. L'enquête piétine et s'enlise. De Locronan à Saint-Renan, Paul se perd entre réalité et mythes, religion chrétienne et croyances celtes, rumeurs malsaines et non-dits irritants, vieilles rancœurs familiales et basses manœuvres cupides. Enfin, pour couronner le tout, Sarah est amoureuse...

Retrouvez Paul Capitaine dans un polar à couper le souffle !

EXTRAIT

—Et c’est en venant vous rencontrer au commissariat de Quimper qu’elle a eu l’accident ? poursuivit Anaïs, au bord des larmes. Enfin, accident…
— La veille, en fin d’après-midi, elle avait déjà repris contact avec moi, pour me faire part de ses craintes, précisai-je en fixant la jeune orpheline avec beaucoup de tendresse. Depuis son retour à Locronan, elle était l’objet de menaces, d’appels anonymes, du mépris de tous les gens. Cette fois, une personne avait pénétré dans la maison en pleine nuit pour y déposer un corbeau mort qui tenait dans son bec, non pas un fromage, mais un message : « Fiche le camp d’ici, Keben, vieille sorcière ! » Elle m’avait expliqué que Keben était le nom d’une femme redoutable des temps anciens, sans doute une druidesse qui avait affronté saint Ronan durant toute son existence. Elle semblait effrayée par cette menace directe et violente, choquée par le contenu explicite du papier…
—Mais pourquoi l’appeler ainsi ? interrogea la fille, incrédule. Que signifie ce mot en breton ? J’imagine qu’il s’agit d’une insulte…Pourquoi les gens d’ici lui en voulaient-ils autant ? Elle n’était pourtant pas une étrangère… Et pourquoi ne nous en a-t-elle jamais parlé ?
— Elle se posait les mêmes questions que toi ! Depuis sa jeunesse, les gens d’ici l’affublaient de ce surnom méprisant, je crois qu’il signifie sorcière, mégère… Ses parents n’avaient jamais voulu justifier les raisons de cette profonde animosité. Un secret de famille ou de village, à coup sûr ! À cette époque, il était de bon ton de cacher aux enfants les problèmes de la maison… Elle n’en savait sans doute pas suffisamment pour aborder le sujet avec vous, ses enfants… Pas davantage avec moi, en venant me rencontrer, à moins qu’elle n’ait voulu révéler ce que cachait ce mystère…Devant son désarroi, même s’il ne m’était pas autorisé d’enquêter sur Locronan, je lui avais suggéré de revenir à mon bureau le lendemain, avec les indices dont elle disposait. Notamment le mot qui accompagnait la dépouille du corbeau ; je cultivais l’espoir d’y découvrir quelques indices exploitables, des empreintes de doigts notamment… Par malheur, elle n’est jamais arrivée à Quimper…

CE QU’EN PENSE LA CRITIQUE

Editions Bargain, le succès du polar breton. – Ouest France

À PROPOS DE L’AUTEUR

Bernard Larhant est né à Quimper en 1955. Il exerce une profession particulière : créateur de jeux de lettres. Après avoir passé une longue période dans le Sud-Ouest, il est revenu dans le Finistère, à Plomelin, pour poursuivre sa carrière professionnelle. Passionné de football, il a joué dans toutes les équipes de jeunes du Stade Quimpérois, puis en senior. Après un premier roman en Aquitaine, il se lance dans l'écriture de polars en créant un personnage de policier au parcours atypique, le capitaine Paul Capitaine.